Être Disney Cast member, c’est trimer toute la semaine et s’échapper le weekend dans un endroit cool. Cette semaine, Eva et moi nous sommes levées aux aurores direction la côte ouest de la Floride pour nous rendre au sud de Tampa.

Bienvenus à St Pete nommée “Sunshine City” pour ses 350 jours d’ensoleillement par an.

Population : 350 000 habitants.

Moyenne d’âge : 50 ans.

Ambiance : bobo chic.

On a eu la chance de profiter d’un grand ciel bleu, de 25 degrés et d’une piscine plus que magnifique dans notre hôtel.

Ce weekend fut riche en rebondissements. On a rencontré des gens autant atypiques qu’attachants.

Si vous cherchez une chambre où passer la nuit à St Pete, ici ma review sur l’Avalon et l’Hollander Hotel…

I wanted to write a special post to this amazing hotel in Saint Petersburg. I stayed in several hotels in my life : Paris, Barcelona, New-York, Miami… but it was nothing compared to how I felt in Avalon : a welcomed guest, almost like a long time friend.

Indeed, the owners, Emory and Mark, welcomed us in an incredible way. First, Emory gave us the room at 9 am whereas the check-in was basically at 3 pm, with coffee and cakes. Then, he helped us everytime we had a question and even offered us to call him if we need a ride.

The hotel is beautiful and very charismatic. Right on the porch, you will feel at home. The atmosphere is warm even if there is air conditioning.

The bed was huge (Ok, it was a king-size, but still),  the room was clean and the bathroom was white, as if we were the first one.

At 5pm, you can share white wine and some cheese in the bright lighted living room.What’s more, the Avalon’s sister hotel “Hollander” is same high level.You can enjoy great electro music while sipping Piña Colada (thanks again !) then fall asleep into the big blue pillows.  Hollander even lent us some towels.And the best service we couldn’t imagine : they dropped us where we wanted to go in a kart !

So if you had the opportunity to visit Saint Petersburg, go to the Avalon ! Your hopes will be filled and even more… 

Il y a des moments que je n’oublierai jamais. Comme se baigner un 23 décembre dans l’océan Atlantique, avoir une plage magnifique rien que moi et se sentir libre, hors de l’aventure Disney. Les plages autour de Miami sont immenses et le sable y est fin et blanc. Ce n’est pas qu’un cliché, c’est une réalité.

1

Vendredi 9 décembre, 6h, le réveil sonne au 29103 de Chatham Square. Ce voyage, nous l’attendons depuis 2 mois. Nous prenons un uber pour nous rendre à MCO (l’aéroport d’Orlando) et à 8h25, décollage imminent en direction de Newark. Le prix du billet aller-retour s’élève à 124 $.

-20°C plus tard et des milliers de miles au nord, nous prenons un airbus puis un train en direction de NYC.

Times Square et ses mythiques devantures, je ne savais pas où donner de la tête !

Vue du bateau qui nous emmenait vers Liberty Island, skyline de Manhattan au loin.

Pas besoin de légende, elle est déjà sur la photo.

Coucher de soleil sur Brooklyn Bridge.

Brunch au 230th. Un mélange de sucré/salé, pâtes/gaufre/saumon/banane, le tout avec une vue imprenable sur Manhattan…

Cette ville est magique, surtout en période de fêtes.  Un jour j’y retournerai, parce que vous savez ce qu’on dit…

Concrete jungle where dreams are made of 
There’s nothing you can’t do 
Now you’re in New York! 
These streets will make you feel brand new 
Big lights will inspire you 
Hear it for New York, New York, New Yooork! 

Nous avons pris la route à 6 heures du matin, le soleil se levait à travers les grandes étendues de Floride. Les miles se sont enchaînés à travers les petites villes, où l’on trouve essentiellement des stations essences et des Wendy’s. Trois heures trente plus tard, j’ai découvert une skyline et une ambiance latino.

Welcome to Miami. C’est un peu étrange, je me serais cru dans GTA Vice City et en même temps, des films et séries comme Dexter me venaient à l’esprit…

On a d’abord visité le quartier de Wynwood, réputé pour ses tags colorés sur les murs et les galleries d’art.

gopr1821

Un peu bobo, des bars et boutiques artistiques, ce quartier est peuplé de touristes. J’ai adoré pouvoir admirer les oeuvres autant sous mes pieds que sur les murs.

gopr1794gopr1795 gopr1851img_4371 On a ensuite traversé la ville, emprunté un immense pour visiter Miami Beach. La plage de sable s’étend sur des kilomètres, bordée par Ocean Drive.