Les souvenirs que je garde de cette ville sont plus réels que ces clichés. Il me suffit de fermer les yeux pour me rappeler l’atmosphère de cette ville aux couleurs de la Méditerranée Les odeurs de nourriture qui chatouillent mon nez dans le Vieux-Nice, mon essoufflement à monter la colline du château, les façades orangées, la sensation, apaisante, agréable de découvrir un lieu inédit. Je rouvre mes yeux, ils se posent sur le paysage défilant à travers la fenêtre du train. Si je rentre chez moi, à Lille, en ce moment même, je n’ai rien oublié de Nice. Laissez-moi vous la raconter…

L’Avenue Jean Médecin

Fraîchement débarquée de la Gare se trouvant dans le Centre, il faut emprunter l’artère commerçante niçoise pour rejoindre la Promenade des Anglais à pieds. 

L”Avenue” est un condensé de grandes enseignes et d’architecture classique. Je n’avais jamais vu un H&M aussi beau !

Place Massena

Au bout de l’Avenue se trouve la Place Massena. Avec ses colonnes voûtées, et ses statues représentant les 7 continents. Cette esplanade regorge de détails ornementaux à couper le souffle ! 

A l’est de cette place se trouve le Miroir d’eau, juste avant la promenade du Paillon. 128 jets d’eau offrent un joli spectacle pour les yeux…

La Promenade des Anglais

Parsemée de galets et de parasols, la plage du Centenaire grouillait de baigneurs d’octobre et j’avoue que je les enviais un peu. Chargée d’histoire, j’ai remonté cette promenade jusqu’au fameux “I love Nice”.

La colline du château

Surplombant la baie niçoise, le parc de la colline du château vous promet une vue magnifique, jusque l’aéroport même !

Vous pouvez choisir d’être courageux et sportif (comme moi…) et gravir les centaines de marches ou bien prendre l’ascenseur…

Aux différents paliers et au sommet, c’est un vrai labyrinthe où on est heureux de se perdre. Je suis ainsi tombée sur cette cascade…

J’ai toujours rêvé d’en voir une, naturelle et en pleine forêt, certes, mais tout trésor est bon à prendre ! 

Le Vieux-Nice

J’ai adoré me perdre dans les dédales du Vieux-Nice, en levant le nez, puis le descendant vers les vitrines. J’ai adoré cette ambiance de village provençal pleins de secrets. J’ai adoré toutes les couleurs, les senteurs et ce qu’a ressenti mon coeur. 

Le MAMAC

Situé Place Yves Klein, j’avais placé le Musée d’Art Moderne et d’art contemporain en haut de ma liste des choses à faire. Pas pour les collections (quoique très intéressantes, exceptée celle avec des formules mathématiques en tant qu’oeuvres d’art…) Mais pour son rooftop et ce que la vue a à offrir. En effet, à son sommet se trouve un mini jardin botanique.

Le musée est gratuit pour les étudiants donc n’hésitez pas à vous y rendre !

Chez Mamma Roma

Que serait un voyage sans la découverte de spécialités culinaires ? Une amie m’avait conseillé ce restaurant proposant de la pizza Al Taglio, c’est à dire à la part. Autant vous dire que le choix était compliqué. Mes racines italiennes se sont réveillées immédiatement. Tout sentait bon, tout semblait exquis. J’ai choisi une pizza aux champignons et des cannoli à la vanille. Une pure merveille.

Ainsi s’achève mon City Guide de Nice, en espérant vous avoir donné envie d’y aller… Où se fera la prochaine escapade ? Mon envie de bouger est toujours aussi présente ! Pour le moment, je rentre à Lille, peut-être aurais-je le temps de sortir mon appareil photo !

L’été est loin d’être fini dans le Sud et je profiterai de chaque dernier rayon de soleil, baignade et moment… Cette semaine j’ai rendu visite à ma meilleure amie, Déborah, à 30 minutes à l’Ouest de Marseille. Direction Ensuès située sur la Côte Bleue. Si vous y venez en train, les paysages sont juste à couper le souffle et quand vous descendez dans les calanques… c’est encore mieux ! On est descendu dans la calanque du Petit Méjean où l’eau y est claire (on a donc pu bien voir les méduses…) et le paysage magnifique avec le viaduc sur les hauteurs.

Je vous conseille cette petite calanque si vous chercher un lieu paisible aux abords de Marseille où vous pourrez également pratiquer le paddle

A bientôt pour de nouvelles aventures…

Revenir à Lille me donne toujours la sensation de revenir à la maison. Retrouver son cocon familial, ses amis de toujours et les endroits que j’ai fréquenté depuis des années me rendent toujours un peu nostalgique… Mais heureuse. Fin août, j’ai eu la chance de profiter de quelques semaines de vacances pour traverser les 1100 kilomètres du sud au Nord. Cette région est souvent méconnue, ou pleine de clichés. Oui, c’est vrai, on consomme beaucoup de frites et de bières. Oui, on fait aussi beaucoup la fête. Mais c’est tellement plus pour moi. Laissez-moi vous en faire découvrir une partie…

LA BRADERIE DE LILLE

Un bazar. Un bazar sans nom mais joyeux où tout le monde se croise au détour d’étals à même le sol pavé. C’est une sorte de tradition (excepté pour les agoraphobe bien sûr) de se réunir le premier weekend de septembre afin de chiner de tout et n’importe quoi. Même les magasins s’y mettent, donnant l’opportunité d’acheter à prix compétitif. Pendant près de 48 heures, Lille est en fête. De la musique à chaque bar, de longues tablées remplies de mojitos et de moules frites et de la bonne humeur partout.

Mon coin préféré : autour du Quai du Wault et le Vieux Lille.

LE WAF

On connait les bars à chats, le bar à reptiles (quelque part en Asie où je n’irai jamais) et j’ai découvert le WAF, un bar à chien où 7 toutous sont prêts à vous accueillir avec pleins d’amour.

L’entrée est de 5 euros et les consommations (thé, cafés, sirops) sont à volonté. Certains chiens sont à l’adoption alors n’hésitez pas à vous y rendre.

LES GAUFRES

Vous connaissez mon amour pour les gaufres (et plus largement pour la nourriture), non ? Eh bien j’ai testé 2 sortes de gaufres qui sortent de l’ordinaire pour le plus grand plaisir des papilles.

L’une est bien fat avec de la chantilly, sauce chocolat et billes (Waiffle) alors que l’autre renferme du chocolat noir (Waffle Factory).

La concurrence est rude à Lille, aussi je vous conseille de tester les deux afin de vous faire votre propre avis.        

Merci à mes amis pour les moments qu’on a pu partager, mémorables, comme d’habitude et on se dit à très vite pour un nouvel article, ici ou ailleurs…

Juillet s’achève au rythme d’un son de l’été trop joué,  pour ma part c’était “Solo” de Clean Bandit. Ma peau est déjà cramée par les trop nombreuses heures passées à l’extérieur. Mais mon esprit n’est pas (totalement) en vacances, il me reste quelques jours de stage, une sorte de mémoire à finir et une vidéo à tourner pour l’être vraiment. Pour autant, juillet a été rempli de beaux moments…

Le weekend avec Eva

La Place de l’Opéra, Toulon

Eva photographiant Les nageuses du Liberté, place des Savonnières, Toulon

Le Street Art dans le quartier des Arts

La Place du Globe 

Vue depuis le Brun Noir

Plongée au Cap Brun et à l’Anse de Méjean    Les petits cabanons qui font penser à la Grèce

L’Anse de Méjean, havre de paix où les bateliers viennent se reposer

Sortie de la Gopro pour explorer les fonds marins regorgeant de petits poissons

Retrouvailles avec Clélia

Sunset aux Sablettes, La Seyne

Les glaces refroidies à l’azote de chez Mister Marius

Le 14 juillet et l’avenue de la République en bleu blanc rouge

Les longues soirées d’été et tous les repas à emporter pris sur ces marches

En espérant que vous profitez autant que moi de vos familles et amis♡

Autant j’adore Toulon, autant m’évader le temps d’un weekend loin de l’atmosphère citadine me rend heureuse…

Mi-juin, j’ai donc pris la direction EST vers Ramatuelle avec Camille, mon binome de réception aux Tournels. Elle est venue passer 10 jours dans le Sud. On a d’abord fait Marseille puis je lui ai fait visiter Toulon et ensuite le Golfe de Saint Tropez. La PACA est gorgée de richesses, pourquoi s’en aller ailleurs quand tout est à proximité ?

Je connais bien le golfe de Saint Tropez pour y avoir vécu, et travaillé, six mois en 2017. Retrouver ces paysages m’avaient énormément manqué. Ce n’est pas que des paillettes, du superficiel et des clubs sur Pampelone. Il y’a autre chose… Laissez-moi vous en montrer un peu plus…

Méconnu car caché par sa voisine Saint-Tropez, le petit village de Ramatuelle haut perché offre un panorama typique et magnifique. Ses plages sont de vrais lieux de sérénité avec ses eaux transparentes et sa nature proéminente.

L’Escalet en est la preuve.

Situé juste avant le Cap Taillat, le long du sentier du littoral, L’Escalet vous laissera sans voix. D’abord parce qu’il faut grimper un peu et ensuite pour sa beauté…

L’une des plages les plus connues est bien sûr, Pampelonne. Le sable y est blanc, le naturisme y est autorisé et les Yachts font partie intégrante du paysage, voilà pour résumer. Mais c’est plus que cela… Cependant, tous les clubs seront bientôt détruits pour être reconstruits à 100 mètres du rivage dans le but de protéger le littoral.

Première fois au Nikki Beach où j’ai pu profiter des bouées clichés et de la musique entraînante. C’est un autre monde, une jolie bulle dorée où s’évader le temps de quelques heures…

Le retour à la réalité n’était pas si mal non plus… Nous sommes retournées aux Tournels, mais cette fois-ci en tant que clientes. Quel bonheur de plonger enfin dans cette piscine que j’avais passé six mois à admirer en m’imaginant tremper ne serait-ce qu’un seul orteil.

Le domaine aquatique est juste incroyable ! 3 bassins, une rivière sauvage, des toboggans et un SPA. Pour un village vacances cinq étoiles, c’est très très appréciable ! Tout y est fait pour que vous vous sentiez bien… Et je parle en connaissance de cause.

 Ce weekend était parfait pour commencer cet été 2018, j’ai déjà hâte d’y retourner, pourquoi pas en fin de saison où l’année prochaine… Une partie de moi restera toujours dans ce Golfe de Saint Tropez empli de souvenirs.