Le mélange d’architecture, les commerces et leur devantures et bien sûr la nourriture… Bienvenue à Gand, une pépite belge à visiter absolument !

Quand j’étais petite, j’allais souvent en Belgique le dimanche après-midi, juste à la frontière, pour faire le plein de bons chocolats belges et déguster une gaufre…

Le temps a passé, j’ai déménagé à l’autre bout de la France – c’est donc devenu un peu difficile de perpétuer le rituel… Cependant, lorsque je suis revenue à Lille fin octobre, mes parents nous ont emmené ma soeur et moi à Gand. A juste une heure de chez nous, c’était dépaysant.

Si vous me connaissez quelque peu, vous savez que je fonctionne au feeling, que je crois au destin et que j’adore me “perdre” dans une ville au hasard. De plus, mes parents ne sont pas trop du genre à respecter un programme. On s’est donc garés et c’est parti pour la découverte… 

L’Hôtel de Ville et l’ancienne Poste donnent un air historique à Gand, avec ses hautes tours gothiques.
La Place de Gand, traversée par le tramway.
Une ballade le long des canaux.
Les rues sont majoritairement piétonnes ce qui fait beaucoup, beaucoup de vélos !
Au détour d’une rue (Voldersstraat 11a), nous avons croisé cette devanture. “Partage” comme nom de restaurant, c’était une invitation à tester.
Limonade maison et patate douce au fromage pour moi, burger et ice tea pour ma soeur.
Pour le dessert : Aux Merveilleux de Fred. Cette pâtisserie en marbre et à la vitrine plus qu’attirante propose des délices sucrées. 
Pour terminer cette journée, nous avons visité le quartier du street art, exposant des graphs magnifiques !

Les souvenirs que je garde de cette ville sont plus réels que ces clichés. Il me suffit de fermer les yeux pour me rappeler l’atmosphère de cette ville aux couleurs de la Méditerranée Les odeurs de nourriture qui chatouillent mon nez dans le Vieux-Nice, mon essoufflement à monter la colline du château, les façades orangées, la sensation, apaisante, agréable de découvrir un lieu inédit. Je rouvre mes yeux, ils se posent sur le paysage défilant à travers la fenêtre du train. Si je rentre chez moi, à Lille, en ce moment même, je n’ai rien oublié de Nice. Laissez-moi vous la raconter…

L’Avenue Jean Médecin

Fraîchement débarquée de la Gare se trouvant dans le Centre, il faut emprunter l’artère commerçante niçoise pour rejoindre la Promenade des Anglais à pieds. 

L”Avenue” est un condensé de grandes enseignes et d’architecture classique. Je n’avais jamais vu un H&M aussi beau !

Place Massena

Au bout de l’Avenue se trouve la Place Massena. Avec ses colonnes voûtées, et ses statues représentant les 7 continents. Cette esplanade regorge de détails ornementaux à couper le souffle ! 

A l’est de cette place se trouve le Miroir d’eau, juste avant la promenade du Paillon. 128 jets d’eau offrent un joli spectacle pour les yeux…

La Promenade des Anglais

Parsemée de galets et de parasols, la plage du Centenaire grouillait de baigneurs d’octobre et j’avoue que je les enviais un peu. Chargée d’histoire, j’ai remonté cette promenade jusqu’au fameux “I love Nice”.

La colline du château

Surplombant la baie niçoise, le parc de la colline du château vous promet une vue magnifique, jusque l’aéroport même !

Vous pouvez choisir d’être courageux et sportif (comme moi…) et gravir les centaines de marches ou bien prendre l’ascenseur…

Aux différents paliers et au sommet, c’est un vrai labyrinthe où on est heureux de se perdre. Je suis ainsi tombée sur cette cascade…

J’ai toujours rêvé d’en voir une, naturelle et en pleine forêt, certes, mais tout trésor est bon à prendre ! 

Le Vieux-Nice

J’ai adoré me perdre dans les dédales du Vieux-Nice, en levant le nez, puis le descendant vers les vitrines. J’ai adoré cette ambiance de village provençal pleins de secrets. J’ai adoré toutes les couleurs, les senteurs et ce qu’a ressenti mon coeur. 

Le MAMAC

Situé Place Yves Klein, j’avais placé le Musée d’Art Moderne et d’art contemporain en haut de ma liste des choses à faire. Pas pour les collections (quoique très intéressantes, exceptée celle avec des formules mathématiques en tant qu’oeuvres d’art…) Mais pour son rooftop et ce que la vue a à offrir. En effet, à son sommet se trouve un mini jardin botanique.

Le musée est gratuit pour les étudiants donc n’hésitez pas à vous y rendre !

Chez Mamma Roma

Que serait un voyage sans la découverte de spécialités culinaires ? Une amie m’avait conseillé ce restaurant proposant de la pizza Al Taglio, c’est à dire à la part. Autant vous dire que le choix était compliqué. Mes racines italiennes se sont réveillées immédiatement. Tout sentait bon, tout semblait exquis. J’ai choisi une pizza aux champignons et des cannoli à la vanille. Une pure merveille.

Ainsi s’achève mon City Guide de Nice, en espérant vous avoir donné envie d’y aller… Où se fera la prochaine escapade ? Mon envie de bouger est toujours aussi présente ! Pour le moment, je rentre à Lille, peut-être aurais-je le temps de sortir mon appareil photo !

Jouons au jeu des 7 erreurs. Quand on regarde ces deux photos, on se dit qu’il y’a 2 prises distinctes. Pourtant, la photo de droite est à la base celle de gauche. Mais qu’est ce qui a changé pour qu’on passe d’une photo avec pleins de défauts à une photo instagrammable ? Je vous dévoile mon processus de retouche dans cet article…

Mon matériel photo

Avant de passer aux retouches, il me semblait pertinent de vous présenter un peu mon matériel pour vous montrer que, certes, il est important, mais il ne fait pas tout. Je n’ai ni le dernier IPhone, ni le reflex le plus haut de gamme du marché (et encore moins la dernière GoPro – car je n’en ai plus pour le moment…)

Voici donc des exemples de photos suivant le type d’appareil que j’ai en ma possession : 

IPhone : Pour les clichés instantanés, les moments de vie au quotidien.

L’architecture de Toulon capturée à l’IPhone 6

Reflex : Un Nikon D3100, un peu lourd à transporter mais le rendu est vraiment de qualité !

Le magnifique panorama de Nice vu à partir de la Colline du Château et de mon Nikon

GoPro : Je possédais la 6 et l’utilisais principalement pour l'”underwater” et les moments sportifs. Pour compléter, j’avais acheté un dome sur Amazon pour produire le genre de photos ci-dessous. 

Photo prise par une GoPro 6 avec un dôme, permettant de voir en dessous et au dessus de l’eau.

Passons maintenant à mon processus de retouche. En moyenne, cela me prend 20 minutes pour toutes les étapes ci-dessous. 

Redressage/Recadrage

A gauche, la photo brute, sans retouches. A droite, la photo a été redressée pour que la ligne d’horizon GoPro soit rétablie.

Qu’on se le dise, mes photos ne sont jamais droites. La ligne d’horizon est toujours en diagonale. Sur le moment, je ne fais pas attention mais en retouche, ça me gêne. Avec Lightroom, il suffit de modifier le tir avec l’outil “Recadrer et redresser”. Vous pouvez également rogner la photo pour la transformer en carré/portrait/paysage

Appliquer un preset

A gauche, la photo qu’on a redressé. A droite, la photo retouchée

J’ai désormais ajouté une page PRESETS à mon blog. Vous pouvez y retrouver quelques presets en téléchargement gratuit pour Lightroom.

Comme énoncé dans mon article sur les feeds Instagram , j’aime ce qui est naturel. Pour autant, j’adore jouer avec les couleurs de mes photos. C’est une sorte de jeu artistique qui me permet d’exprimer ma créativité tout en améliorant l’atmosphère d’une cliché.

Effacer des éléments gênants

A l’aide de Photoshop, il est possible d’effacer les défauts de notre photo. Par exemple, on aperçoit à gauche ma soeur. Grâce à l’outil “Tampon” et “Rapiécer”, on peut modifier la photo à notre convenance. J’ai également retiré un bloc sur la droite qui alourdissait le paysage.

Et voilà le résultat final ! Certes, ces retouches requièrent un peu de technique et du temps… mais le résultat en vaut la peine, non ? 

Il semblerait que je retourne toujours à Saint-Tropez. La dernière fois, c’était en juin.  Quelque chose m’y attire, comme des souvenirs et une envie de les revivre…

Ce weekend j’y suis retournée avec Margaux et Agathe, mes amies lilloises, globe trotteuses et toujours partantes pour une nouvelle aventure. On a donc fait un aller-retour Toulon/Saint-Tropez en une journée afin de visiter la ville et apercevoir les fameuses “Voiles”. Ce sont de multiples régates dans le golfe qui parent la Méditerranée de centaines de bateaux.

J’aurai pu prendre une photo où l’on posait, mais j’ai préféré ce cliché où l’on éclate de rire. Plus authentique. A droite de nous, il y’avait des villas à couper le souffle avec des immenses escaliers extérieurs qui menaient à une piscine, des courts de tennis… 
Les ruelles aux façades orangées et des structures ne manquant pas d’originalité. 
Ma jolie gogo face au clocher de Saint-Tropez et un coeur creusé dans un volet.
La fameuse Gendarmerie qui est maintenant un musée.
L’instagramabilité de Saint-Tropez est au top.
Ma Gathou devant le Sénéquier, le célèbre bar sur le port. L’été dernier, j’ai vu Karl Lagerfeld sortir de sa voiture pour s’y rendre.
Une limonade à six euros et le Pola de Margaux.
Un magnifique trois mâts au large…

Merci à mes amies d’avoir parcouru 1100 kilomètres pour me visiter. J’ai des rires et des souvenirs pleins la tête. Vous êtes les meilleures amies de ma vie (avec le reste de la team V). On se revoit vite pour de nouvelles escapades ? (bon pas trop vite non plus car dernière année de master en alternance…)

Ce blog contiendra à présent une catégorie “Tuto”, vous permettant d’apprendre quelques astuces sur les réseaux sociaux, le blogging et autres. 


D’abord, qu’est ce qu’un “feed”? 

Quand vous allez sur un compte Instagram, après avoir regardé la photo de profil, lu la bio, vous arrivez sur toutes les photos rangées 3 par 3. Personnellement, j’adore tomber sur des comptes qui me font faire des “awww” tant je suis éblouie par l’harmonie des photos. Je suis capable de tomber amoureuse de feeds, true story. Le mien n’est pas parfait mais il reflète un peu mon quotidien : du bleu, la Méditerranée, des paysages naturels ou architecturaux…

L’autre jour, une amie m’a posé des questions par rapport à son compte Instagram et cet article a vu le jour dans ma tête. Oui, je ne vous cache pas qu’avoir un feed assorti demande un peu de temps mais si vos photos sont magnifiques mais ne sont pas mises en valeur, à quoi bon ? 

Tout au long de cet article se trouveront des exemples de feed que je trouve très inspirants. N’hésitez pas à les follow, leur contenu est top !

1) Trouver son propre thème

Architecture, toits lillois, tons froids avec @sailoralex
Clichés GoPro, action et magnifiques destinations avec @jcpieri

Qu’est ce qui vous anime ? Vous passionne ? Qu’est ce qui vous fait sortir votre appareil photo ? Cela peut être vos plats au restaurant, vous devant le miroir le matin, vos dernières créations manuelles… etc. 

Trouvez votre credo : Food / Lifestyle / Beauté / Mode / Travel… Evidemment, vous pouvez tout combiner, alterner une photo d’un thème avec une autre. 

Certains comptes varient les points de vues, d’autres adoptent toujours le même angle. Le but, c’est de respecter sa propre ligne éditoriale, ne pas changer d’avis toutes les deux photos et perdre ainsi son identité.

2) Retoucher ses photos

Mode, beauté, lifestyle avec @ivylovestyle
Du bleu, des paysages et des voyages avec @barbaraschoumacher

Dans la réalité, j’aime beaucoup ce qui est naturel : un visage, un rire, une relation… Or en photographie, j’adore jouer avec les couleurs : magnifier un paysage, lui apporter une touche de paradis supplémentaire, faire davantage rêver… C’est autant un jeu qu’un travail laborieux.

Personnellement, j’utilise Lightroom sur Mac de la suite Adobe. Les possibilités sont poussées au maximum et vous pouvez télécharger des presets existants. (voir un prochain article sur la retouche photo)

En ce moment, j’utilise le preset “Summer 2018” (oui très original) que j’ai moi-même créé à partir d’un preset existant. Evidemment, je l’adapte en fonction des photos car la mer n’est pas toujours de la même teinte de bleue et la luminosité diffère souvent…

Si vous utilisez une application, essayez de choisir le même filtre et adapter les réglages.

Les comptes Instagram sans retouches photos sont quasi inexistants. Mais s’il n’y a pas de presets (filtres) ajoutés, la luminance, vibrance, saturation, netteté… etc sont souvent modifiées.

3) Agencer ses photos

Healthy food & lifestyle à Toulon avec @lananasblonde
De la mode, des mannequins et des clichés magnifiques avec @commelebleuduciel

De nombreuses applications existent afin de pouvoir prévisualiser votre feed Instagram. Vous voyez votre feed existant et pouvez importer de nouvelles photos, les changer d’ordre et ainsi voir ce qui fonctionne mieux visuellement.

Deux applications qui vous permettent d’agencer vos photos :


J’espère que ce premier article “Tuto” vous aura plu, d’autres seront à venir… N’hésitez à me poser des questions en commentaires.